Covid-19 : Une aubaine pour les applications mobiles

développement des applications mobiles

La pandémie du coronavirus additionnée au confinement mondial qui s’en est suivi, a mis en mal la majorité des secteurs. Le domaine du digital a, lui, par contre eu un grand essor. Rien qu’à voir dans le secteur applications mobiles où l’on a enregistré près de 35 milliards de téléchargements au cours du deuxième trimestre de l’année 2020. Ce qui fait à peu près 23.4 milliards de dollars de recette dans les magasins d’applications. Voilà comment le Covid-19 est devenu une aubaine pour les applications mobiles.

Accélération des applications mobiles

Comment le Covid-19 est devenu une aubaine pour les applications mobiles?

Lors de la période de confinement, les habitudes des usagers ont changé. Le besoin d’un divertissement, d’une méthode de communication ou n’importe quelle activité se fait ressentir. C’est ainsi que nous avons pu observer un « boom » dans le nombre de téléchargements d’applications mobiles. En se basant sur les données récoltées par plusieurs entités telle que la société Adjust, on y observe dans leur rapport « Global App Trends 2020 », une nette augmentation du téléchargement des applications autant payantes que gratuites .

Si la première place revient aux applications de divertissements, les suivantes sont occupées par des applications liées à la restauration ou encore au monde du travail.

Les applications de divertissements : TikTok et les jeux vidéo

Les applications de divertissements ont été celles qui ont le plus profité de la situation. Parmi ces apps nous rencontrons habituellement les réseaux sociaux (Twitter, Facebook, etc..) mais surtout les plateformes de partage aux contenus ludiques.

L’application la plus en vogue a été et, est toujours sans nulle doute « TikTok ». L’application chinoise de partage de vidéo amateur a atteint ses 2 milliards de téléchargements sur toutes plateformes confondues (Play store et App store) en Avril 2020, au milieu du confinement. Cette application accueille actuellement près de 800 millions d’utilisateurs actifs.

Hormis cela, nous avons les applications de jeux vidéos. Ces dernières sont celles qui ont rencontré le plus de succès. En effet, elles ont connu une hausse extraordinaire de 45% en terme de sessions et 132% en terme de téléchargement par rapport à l’année 2019.  On enregistre ainsi à la fin du premier trimestre de cette année 2020, près de 14 milliards de téléchargement d’application mobile de jeux vidéos.

Aubaine pour les applications mobiles

Toujours lié au confinement, on remarque une nette augmentation des souscriptions au service de VOD. Ainsi, les grands noms tels que Netflix, OCS, Amazon Prime et même les nouveaux arrivés tels que Disney+ rencontrent une hausse significative dans le nombre de téléchargements de leurs applications.

Ces données statistiques mirobolantes ainsi que ces observations s’expliquent par l’augmentation nette du temps d’activité sur les appareils mobiles. Le confinement a poussé les usagers à une utilisation plus intense des applications de divertissements. Voilà comment le Covid-19 est devenu une aubaine pour les applications mobiles.

Les applications professionnelles et éducatives

Les jeux mobiles ne sont pas les seuls à qui profitent le confinement. Effectivement, pendant la période de confinement, le télétravail a été généralisé par la plupart des enseignes. Ainsi, plusieurs travailleurs ont dû se tourner vers les applications mobiles. Les applications de visioconférences, les VPN, les applications de CRM et bien d’autres ont vu leur nombre de téléchargement augmenter. On enregistre ainsi une hausse de près de 70% sur les téléchargements et 105% pour le nombre de session par rapport à l’année précédente.

Tout comme les travailleurs, les étudiants pour une bonne partie d’entre eux ont dû passer au télé-enseignement. Comme les professionnels, les étudiants, quant à eux ont téléchargé des applications similaires pour pouvoir suivre leurs cours et effectuer leurs examens. Si beaucoup d’établissements possèdent des logiciels qui leurs sont propres, la tenue des cours s’est faite dans la majorité des cas grâce à des applications annexes. Nous avons les applications Zoom, Google Hangouts, etc… pour les cours en visioconférences. Viennent aussi les applications de chez Google tel que Google Classroom pour le suivi des cours. Il y aussi l’équivalent de la suite office de Google pour que les documents soient enregistrés dans un seul et même répertoire.

Lorsque l’on parle d’application éducative, nous ne touchons pas qu’aux applications dédiées aux étudiants. Pour certains, rester chez soi est un plus. C’est un gain de temps pour apprendre une nouvelle langue ou encore apprendre à cuisiner. Par exemple, les applications liées à l’apprentissage de langue tels que Babel ou encore Duolingo, etc… ont vu leur nombre de téléchargements et de souscriptions monter en flèche.

Les applications mobiles de restauration

Ne comptant déjà que les applications existantes avant la pandémie tels que Uber Eats, les applications de restaurations ont rencontré une nette augmentation dans les téléchargements. La situation sanitaire mondiale a dû contraindre certains restaurateurs à faire évoluer leur business. Ainsi, plusieurs restaurants et enseignes de restaurations ont mis en place un système de livraison lié à une application. Nous observons alors une augmentation de 73% des sessions par rapport à la même période l’année précédente et une augmentation des installations d’application de 21%.  De plus, toujours selon la société Adjust, l’utilisation des applications pour la nourriture et les boissons connaît un pic entre 17 heures et 20 heures, ce qui représenterait 31% du total des sessions quotidiennes.

appli dans la restauration pour le COVID 19

Les applications liées à la santé et le bien-être

La pandémie du coronavirus a fait naître chez plusieurs personnes un fort intérêt sur leur état physique et même une certaine névrose sur l’hygiène de vie chez d’autres. Ainsi les applications liées à la santé pour un suivi quotidien de l’évolution physique de chacun ont rencontré une augmentation dans le nombre de téléchargements. La même tendance est visible pour les applications à vocation sportives.

Dans un aspect liant la santé, la communication et le travail, on a le cas de l’OMS  qui a lancé ses applications mobiles WHO Academy, pour soutenir les agents de santé pendant la pandémie de COVID-19, et WHO Info, qui vise à informer le grand public. Voilà comment le Covid-19 est devenu une aubaine pour les applications mobiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *